L e 13 Septembre 1994 à l'exposition de la Vi1ette à Paris, j'ai été content et quelque peu ému de revoir l’astrolabe et toutes ces choses du San Diego qui me sont passées tant de fois par les mains, et bien entendu encore maintenant, fréquemment, au National Museum de Manille, … mais combien était-il plus beau au moment où je l'ai découvert ! *Mabuhay : mot tagalog qui signifie “Welcome – Bienvenue“. National Museum - Manila
"Les reconnaissances de la Mer à un plongeur passionné"
Page précédente : cliquer ici
SUITE A LA DÉCOUVERTE DU GALION “SAN DIEGO“ LE 24 AVRIL 1991, CE FUT, DURANT LA PREMIÈRE MISSION DE FOUILLE EN 1992, LA DÉCOUVERTE DE SON ASTROLABE, LE 10 MARS 1992 (Fin)
Biographies : Albert Falco - Jacques Arnoult - Guy Favé - Bruno Condé - Jacques Géry - Gilbert Fournier p1, p2, p3 - p4 a - p4 b - p5 a - p5 b - Denis Terver
Lors de l’inauguration de cette exposition des découvertes faites sur le San Diego, il y eu le cortège des autorités françaises et philippines se rendant à l’entrée de l’exposition. Fidel Ramos, le président des Philippines était en tête. Tous les plongeurs ayant participés à cette fouille, ainsi que les invités, étions au bord de l’allée. Arrivé à mon niveau, le cortège s’est arrêté et j’ai vu le président Ramos, qui me connaissait, venir vers moi, il a sorti de sa veste un magazine “Mabuhay“* qui circulait dans tous les vols de Philippines Air Line (September 1994 – Volume 15 – Number 9). Le président me montre un article relatant cette mission de fouille, avec des photos de l’astrolabe et de sa découverte. Il m’a dit “tu vois cette histoire circule dans le monde entier et je suis fier…“ puis il m’a dédicacé ce magazine et me l’a remis. Du cortège arrêté, une personne en est sortie, est venus vers moi, m’a tiré en arrière et de me dire d’un ton assez fort que nous n’étions pas là pour ça ! Le cortège a repris sa route et, oui, j’avoue qu’après cela, je me suis retiré, j’ai craqué, j’ai pleuré. Après tant de jours, d’années de travail, sans 1 jour d’arrêt, consacrés à ce projet, j’ai considéré ce geste venant du président Ramos comme une récompense, un réconfort.
C'est donc le 16 Avril 1992, avec l’équipe de reporter du Figaro Magazine que nous avons redescendu l'astrolabe. Les cinéastes demandent à ce que le sous-marin, qui permet aux touristes et officiels de visiter le site, ne descende pas car lorsqu’il arrive à proximité du fond, les hélices dirigées vers le bas soulèvent tant de poussière que cela aurait rendu impossible le tournage du film et les prises photographiques. Cette opération a été réussie, sans aucun dommage ou autre problème pour l’astrolabe. Même si ces photos n’ont pas été prises au moment de sa découverte, j’ai quand même été satisfait de me voir sur un grand poster et à la page 89 du catalogue édité pour l’exposition de La Villette à Paris en 1994, tenant l’astrolabe à côté d’un des 13 canons du San Diego.
Une quantité impressionnante de petits et de plus gros Poissons, qui parfois occupent totalement le site de travail, en attente de tout ce qui vit dans cette énorme cargaison que nous découvrons chaque jour.

Festival de mots Biodiversité Maldives Festival de sons Biographies Festival d'images Nancy tropical Poissons des eaux douces de France Album Vie - identification 1 Vie - identification 2 Données écologiques, pisciculture et lexique Liste des espèces Fiches aquariologiques Machine à remonter le temps Colisa chuna Fundule bleu Polycentrus Discus Terrarium Retrospectives (vidéos) Vidéo Stella La Méditerranée Gilbert Fournier Groupe des rescapés Vincent Labat Les Océanautes L'eau de là Son et lumière des poissons électriques Jumelages Nancy Liège 1972 Le Dr HR Axelrod à Nancy en 1976 Voyage à Berlin en 1977 Aquaphone 1989 Les 50 ans du C.A.N. Affiche - Programme Album Parmantier Album Poissons Album Salvé Aquaphone AccueilCopyright 2016
www.denis-terver.fr
Contact