Séméostomes : L’Ordre compte dans ses rangs les espèces les plus connues en Europe avec, notamment Aurélie, mais aussi les plus impressionnantes avec la Cyanée jaune par exemple. Au repos, l’ombrelle des Séméostomes est assez aplatie et son bord, lobé, est pourvu d’innombrables tentacules plus ou moins longs. Les bras buccaux, au nombre de quatre, sont généralement très longs et très extensibles. Le corps, souvent transparent est également fréquemment très coloré et orné de dessins. Aussi les Séméostomes font-ils l’objet de recherches et d’expérimentations en vu de maîtriser leur cycle de vie pour une présentation en Aquarium. Parmi les Séméostomes, Chrysaora est connue pour être hermaphrodite (au mois durant une partie de son cycle vital), tandis que Pelagia noctiluca est réputée sans stade polype (Goy et Toulemont).
Page 08
Polypes de la Méduse Aurélie (Aurelia aurita) . Photo D. Terver - G. Eckert
Avertissement : les espèces sommairement présentées ci-dessous, comptent parmi les plus fréquemment exposées au Public. Ce dernier, attiré par ces animaux aussi étranges que fantomatiques reste, le plus souvent, fasciné, incrédule voire « médusé » ; comment Dame Nature a-t-elle pu engendrer des êtres aussi féériques ? Dans la mesure du possible, chaque espèce est illustrée par un cliché original. A défaut, une image Internet et des liens permettent d’en voir et savoir un peu plus (la bibliographie citée dans la 1ère partie reste, bien entendu, de mise). Seuls deux Ordres sont abordés ici car renfermant la plupart des espèces rencontrées dans les grands Aquariums publics : Les Séméostomes et les Rhizostomes .
Famille de Ulmaridés. Aurelia labiata Chamisso et Eysenhardt, 1821 et Aurelia limbata (Brandt, 1838) Le genre Aurelia renferme, selon les auteurs, entre 7 et 13 espèces. Après une longue période de mise en synonymie avec A. aurita, A. labiata semble désormais à nouveau reconnue en tant qu’espèce à part entière. Cette « Aurélie commune (du Pacifique) », de 10-15 cm de diamètre en moyenne, se différencie d’ aurita , notamment par des tentacules marginaux très courts, un manubrium plus développé et une marge du manubrium plus marquée. Le séquençage ADN, de plus en plus utilisé en systématique, confirme la validité de cette espèce pélagique, présente en particulier sur les côtes du Pacifique Est, de la Californie à l’Alaska où elle remplace, en quelque sorte, A. aurita .
Aurelia limbata (Brandt 1838) . « Aurélie à marge brune (ou brun-chocolat) », est souvent présentée comme espèce plutôt rare, épi-pélagique, à tentacules très courts, que l’on rencontre surtout le long des côtes de l’Océan Pacifique de l’île japonaise d’Hokkaido. Toutefois, alors que A. aurita , espèce très proche, se déplace près de la surface, ne dépassant guère les 25 m de profondeur dans cette zone, A. limbata est signalée entre -243 et -432 m !
Fig. 20. - Aurelia labiata . Image du Net, Monteray Bay Aquarium . Vidéo = http://www.100megspop2.com/explorer/MBA_jellies.html Liens = ; http://www.biolbull.org/cgi/content/full/201/1/104 ; http://en.wikipedia.org/wiki/Aurelia_labiata
Festival de mots : Aurélie Part.1 p. 01 - p. 02 - p.03 - p. 04 - p. 05 - p. 06 - p. 07 Part.2 p. 08 - p. 09 - p. 10 - p. 11 - p. 12 - p. 13 - p. 14 - p. 15 - p. 16 - p. 17 - p. 18 - p. 19 - p. 20 - p. 21 - Part. 3 p . 22 - p. 23 - p. 24 - p. 25 - p. 26 - p. 27 - p. 28 - p. 29 - p. 30 - Partie 4. p. 31 - p. 32 - p. 33 - p. 34 - p. 35 -
Aurélie, la Méduse qui nous méduse : partie 2 Principales espèces de Scyphozoaires (= Scyphoméduses ou Méduses vraies), proches d'Aurélie, qu’il est possible de voir dans divers Aquariums publics, en France et dans le Monde.
Fig. 21. - Aurelia limbata . Image du Net : http://www.guiamarina.com Liens = http://www.biolbull.org/content/201/1/104.full http://www.wallawalla.edu/academics/departments/biology/rosario/inverts/Cnidaria/Class-Scyphozoa/Order-Semaeostomeae/Family-Ulmaridae/Aurelia_labiata.html http://www.plankton.jp/PBE/issue/vol49_1/vol49_1_044.pdf Vidéo = http://www.bek.me/index.php?mid=hpsexpmov&m=0&l=mn&sort_index=regdate&order_type=desc&page=2&document_srl=453814

Festival de mots Biodiversité Maldives Festival de sons Biographies Festival d'images Nancy tropical Poissons des eaux douces de France Album Vie - identification 1 Vie - identification 2 Données écologiques, pisciculture et lexique Liste des espèces Fiches aquariologiques Machine à remonter le temps Colisa chuna Fundule bleu Polycentrus Discus Terrarium Retrospectives (vidéos) Vidéo Stella La Méditerranée Gilbert Fournier Groupe des rescapés Vincent Labat Les Océanautes L'eau de là Son et lumière des poissons électriques Jumelages Nancy Liège 1972 Le Dr HR Axelrod à Nancy en 1976 Voyage à Berlin en 1977 Aquaphone 1989 Les 50 ans du C.A.N. Affiche - Programme Album Parmantier Album Poissons Album Salvé Aquaphone AccueilCopyright 2016
www.denis-terver.fr
Contact