L'Aspe , Aspius aspius (Linné, 1758). Famille des Cyprinidés.
Aspe. Photo Prague_Vitava_1(1) Wikipédia
Aspe. Dessin de S.Laurie-Bourque, Canadian Museum of Nature
La maturité sexuelle est atteinte entre 3 et 5 ans et la reproduction, qui se déroule en mai - juin, entraine parfois de véritables migrations de plusieurs centaines de Km à la recherche de conditions idéales (bancs sablonneux à fort courants d'eau). Selon la taille et l'âge de la femelle, plusieurs centaines de milliers d'oeufs sont fixés sur bancs de sable et branchages. Quant au mâle, il s'orne de tubercules nuptiaux L'incubation, fonction de la température, dure de 10 à 17 jours, les larves atteignant 5,5 cm en moyenne. Ils commencent généralement à se nourrir au bout de 5 jours. L'Aspe peut vivre une quinzaine d'années. Alors qu'il est plutôt grégaire au stade juvénile, il a tendance, avec l'âge, à s'isoler de plus en plus, quittant en outre le bord du cours d'eau pour s'installer de préférence vers les parties centrales. Cette espèce, désormais bien acclimatée, fréquente de préférence la zone à Brème et à Barbeau.
Aspe. Photo Henri Renard - Aquarium de Thierville sur Meuse.
Il s'agit là du seul cyprinidé carnassier désormais présent en France. Originaire d'Europe de l'Est, il a su profiter, en particulier, du percement du canal du Main pour se retrouver dans le Rhin, le type même de fleuve qui lui rappelle son origine et qu'il affectionne tout particulièrement. Sa première capture en Alsace remonte à 1988. Depuis il a tendance à se répandre, lentement mais sûrement, de façon naturelle, en particulier dans la Moselle et la Meuse, mais aussi artificielle voire "clandestine". Par exemple, il est désormais signalé en basse Loire "grâce" a l'aide de pêcheurs qui apprécient sa taille (jusqu'à 75 voire 120 cm), son poids (jusqu'à une bonne dizaine de Kg) et son aptitude à ne pas se laisser capturer facilement ! Avec son corps allongé et élancé, sa teinte argentée et ses nageoires faiblement colorées, l'Aspe n'est pas sans rappeler la Vandoise. Curieusement pour un carnassier, sa bouche, dirigée vers le haut et qui atteint la verticale de l'oeil, est dépourvue de dents lesquelles sont remplacées par des dents pharyngiennes assurant le broyages de ses proies (vers, larves, poissons de petite taille avec un faible pour l'ablette et même insectes qu'il peut capturer en effectuant des sots hors de l'eau ...). La dorsale est située légèrement en arrière des pelviennes et le bord postérieur de l'anale est légèrement concave.

Bandeau : Aspe. Photo Henri Renard - Aquarium de Thierville sur Meuse
Festival de mots Biodiversité Maldives Festival de sons Biographies Festival d'images Nancy tropical Poissons des eaux douces de France Album Vie - identification 1 Vie - identification 2 Données écologiques, pisciculture et lexique Liste des espèces Fiches aquariologiques Machine à remonter le temps Colisa chuna Fundule bleu Polycentrus Discus Terrarium Retrospectives (vidéos) Vidéo Stella La Méditerranée Gilbert Fournier Groupe des rescapés Vincent Labat Les Océanautes L'eau de là Son et lumière des poissons électriques Jumelages Nancy Liège 1972 Le Dr HR Axelrod à Nancy en 1976 Voyage à Berlin en 1977 Aquaphone 1989 Les 50 ans du C.A.N. Affiche - Programme Album Parmantier Album Poissons Album Salvé Aquaphone AccueilCopyright 2016
www.denis-terver.fr
Contact