Si l’on demandait à un aquariophile ce que lui rappelle le « Dr Géry », il répondrait sans doute, s’il est un (très) ancien : L’Aquarium et les poissons . En effet, Jacques Géry a été, à 34 ans et pendant toute la durée de vie du Périodique (1951 - 1958), le Rédacteur de la première Revue française d’aquariophilie . En posant la même question à un (ancien) aquariophile originaire de Nancy, ce dernier ajouterait sans doute : « Bedotia » ! En effet, le Dr Géry , Jacques pour les intimes, était d’abord et avant tout et depuis sa plus tendre enfance, un aquariophile passionné. D’une certaine façon, il le restera d’ailleurs toute sa vie ! En fait, on devrait parler de ses deux vies (professionnelles) ! En dehors de l’aquariophile, la première a en effet été consacrée à la Chirurgie (après des études de Médecine en Alsace, à Strasbourg), exerçant d’abord en Lorraine, à la Clinique des Mines de Briey (Meurthe et Moselle), puis à Metz (Moselle). C’est au cours de son séjour à Briey que l’on retrouve nos Bedotia ! En effet, quelques spécimens, pêchés en 1952 dans la région de Tamatave et d’Ifanadiana par Jacques Arnoult, alors chargé des recherches zoologiques à l’Institut de Recherche scientifiques de Madagascar, furent ramenés en France, par avion et confiés à son ami et éminent aquariophile : J acques Géry . Plus tard, un mâle et 2 femelles, nés à Briey, furent rapportés à Nancy par Bruno Condé et Jean Thiébaut , membre fondateur du Cercle Aquariophile de Nancy (CAN). Elevés par ce dernier, deux mâles et deux femelles furent offerts, en septembre 1965, pour agrémenter la première « exposition » conjointe Cercle Aquariophile de Nancy (CAN) - Musée de Zoologie. 60 ans plus tard, la souche « Arnoult - Géry - Thiébaut » est toujours présente et vaillante à l’Aquarium du Musée de Zoologie devenu Muséum-Aquarium de Nancy !
Ce n’était ni la première, ni la dernière fois que Jacques Géry venait à Nancy, n’hésitant pas à parcourir régulièrement les 500 Km qui séparaient Nancy de sa région d’adoption, la Dordogne (Les Eyzies). A presque toutes les JAR, il répondait présent, celles des 2 et 3 septembre 1978, ou encore des 8 et 9 septembre 1979 par exemple, avec une mémorable conférence illustrée sur les Characoïdes mangeurs d’écailles, ou lépidophages (sans oublier celles des 6 et 7 septembre 1980). Présent aussi le 28 février 1975 pour présenter son remarquable film "Pirogue sur le Maroni" (16 mm, couleur et sonore, il faut se replacer à l’époque), dont il mettra une copie à disposition du service prêt de la Fédération Française des Associations d’Aquariophilie et de Terrariophilie (FFAAT). Enfin, le Dr Géry n’hésitait pas non plus à faire appel aux aquariophiles, via la Fédération, pour confirmer (ou infirmer), telle ou telle observation faite sur le vif comme par exemple des comportements de nettoyage d’un Corydoras sur un Symphysodon , suggérant, pour corroborer l’observation, de placer des Corydoras avec de gros poissons et de surveiller ce qui se passe ! Autre souvenir, très personnel : il n’a pas non plus tergiversé une seconde pour répondre présent à mon « appel du 18 juin… 1975 », comme membre du Jury et rapporteur de ma thèse d’Etat soutenue à Nancy à cette date, dans ce qui allait devenir l’ amphithéâtre Cuénot, sur le thème de la Biologie et Techniques des élevages en Aquarium. Avec, au cours de sa seconde vie professionnelle, plus de 250 publications à son actif, consacrées à plus de 45 genres et sous-genres nouveaux, plus de 150 espèces et sous-espèces nouvelles et même une famille nouvelle (Grasseichthyidés, devenue depuis Kneriidés), l’œuvre scientifique du Dr Géry est immense. Cela ne l’empêchait pas, à chaque visite à Nancy, de faire part des dernières blagues en vogue dans les couloirs de diverses Institutions nationales et internationales qu’il fréquentait ou de nous gratifier d’un tour de passe-passe dont il avait le secret. Jacques Géry restera dans nos mémoires comme un « grand chercheur passionné », aquariophile de surcroit, un « savant » ou « érudit » hors pair, un « humaniste » au sens le plus noble du terme. Denis Terver
Mais revenons à Jacques Géry qui, notamment dans le cadre de ses activités de Rédacteur de l’Aquarium et les poissons , fut amené à explorer divers biotopes exotiques d’où provenaient les espèces élevées en aquarium. Lors d’un séjour en Guyane française, sur le Maroni et sur la Mana, ce fut, l’année de ses 40 ans, le « coup de foudre ». Une passion dévorante pour les Characiformes était née ! Abandonnant son ancien métier pour retourner sur les bancs de l’Université, Licencié es-Sciences, il intègre le CNRS en 1961, et soutient, en 1969, sa Thèse de Doctorat d’Etat sur la systématique et l’évolution des Serrasalmidés ! Le Docteur en Médecine était, à compter de cette date, également Docteur es-Sciences ! Ses très nombreuses publications scientifiques ne l’empêchaient cependant nullement de penser aux aquariophiles et de rédiger pour eux des articles de vulgarisation (par exemple pour Aquarama dès la parution du premier N° en janvier 1967), sans compter les nombreux articles et descriptions d’espèces nouvelles dans la Revue française d’Aquariologie, Herpétologie (RFAH) .
Reconnu comme le plus grand spécialiste mondial des Characiformes, considéré par d’aucun comme « le dernier des grands ichtyologistes modernes », il publie, en 1977, son monumental ouvrage Characoids of the World chez TFH publication, inc. , non sans être venu à la rencontre de son éminent et bien connu futur éditeur, le Dr Herbert R. Axelrod , de passage à Nancy le 23 Mai 1976. Tous deux, lors de cette mémorable visite de l’Aquarium tropical, gratifièrent les participants à la Journée Aquariophile Régionale (JAR), invités à cet effet, d’une conférence-débat inoubliable.
De guche à droite : Dr Jacques Géry , D r Herbert R. Axelrod, Pr Bruno Condé (JAR mai 1976, Nancy). Photo Roger Egensperger .
A gauche de la photo : Dr Jacques Géry . A sa gauche, Pr Bruno Condé et Dr Jacques Arnoult . Photo Denis Terver - Muséum-Aquarium de Nancy.
Photo Denis Terver - Muséum-Aquarium de Nancy
Jacques Géry (Paris, 17 mai 1917 - Sarlat, 15 juin 2007)

Biographies : Albert Falco - Jacques Arnoult - Guy Favé - Bruno Condé - Jacques Géry - Gilbert Fournier p1, p2, p3 - Denis Terver -
Remarques préliminaires : Ayant bien connu et régulièrement rencontré, à partir de 1965, le Dr Jacques Géry , j'ai pris la liberté de rédiger les quelques lignes ci-dessous pour lui rendre un hommage plus personnel*. Le bandeau ci-dessus fait référence aux "Bédotia de Nancy"** dont il est l'un des "Pères éleveurs", Jacques Arnoult en étant le "Père pêcheur". * Les lecteurs intéressés par une biographie plus officielle et plus complète, peuvent me demander copie de la note paru dans le périodique scientifique Cybium 2007, 31(4):397-398 (cliquer sur la rubrique "contact"). ** Pour en savoir plus sur les Bedotia , merci de vous reporter aux divers textes parus sur ce site = Bedotia 1 ; Bedotia 2 ; Bedotia 3 ; Biodiversité 6 .
Festival de mots Biodiversité Maldives Festival de sons Biographies Festival d'images Nancy tropical Poissons des eaux douces de France Album Vie - identification 1 Vie - identification 2 Données écologiques, pisciculture et lexique Liste des espèces Fiches aquariologiques Machine à remonter le temps Colisa chuna Fundule bleu Polycentrus Discus Terrarium Retrospectives (vidéos) Vidéo Stella La Méditerranée Gilbert Fournier Groupe des rescapés Vincent Labat Les Océanautes L'eau de là Son et lumière des poissons électriques Jumelages Nancy Liège 1972 Le Dr HR Axelrod à Nancy en 1976 Voyage à Berlin en 1977 Aquaphone 1989 Les 50 ans du C.A.N. Affiche - Programme Album Parmantier Album Poissons Album Salvé Aquaphone AccueilCopyright 2016
www.denis-terver.fr
Contact